Techniques de manipulation de masse

1/ La stratégie de la distraction.

La stratégie de la distraction est "la base" du concept; elle  onsiste à détourner l’attention du public des problèmes importants
grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes.

Images 9

 

2/ Créer de vrais problèmes , puis offrir de fausses "solutions"...

On crée d’abord un problème pour susciter une certaine réaction du public,
afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter.

Par exemple, on fait passer les délocalisations en lmes présentant comme une fatalité,
et après,suite à la crise économique qui va suivre,
on en profite pour taper dans les droits sociaux et le démantèlement des services publics.

3/ La stratégie des petits pas .

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement sur le long cours .
C’est de cette façon que le néolibéralisme a fini par s’installer … lentement…progressivement … durablement ...
délocalisations, chômage massif, précarité, flexibilité, salaires n’assurant plus un revenu décent,
autant de changements qui auraient provoqué une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.

4/ La stratégie du différé.

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme
 « douloureuse mais nécessaire  dans le futur
Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat :

  •      . d’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite,
  •      .ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que « tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité.
  •      . enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge.

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-âge ou un handicapé mental.
Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant.
Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ».

6/ Faire appel à l’émotion plutôt qu’à la réflexion.

 

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus.
De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées,
des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…

Images 2 3    
Le dessin, la caricature est nettement plus révélatrice du vrai problème que l'image elle même ...
Mais elle n'apparait pas dans le même type de journal ...


Adams new portal 2 3428689b

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise.

Moins les masses en savent et plus on peut les diriger à sa guise .
Mais "les masses ont obtenu l'école !
Qu à cela ne tienne : il suffit de faire baisser la qualité de l'enseignement !
Les gens auront leurs diplômes, et avec ce diplôme,ils ne sauront rien faire et ne comprendront rien ...

 

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité.

Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être bête, vulgaire, et inculte…

Images 7 1 Images 6 Bb797251ce33a9c9cb90190bce6259e9 large

C'est un "modèle" pour une génération !!!!!
C'est un modèle pour vos enfants !!!!

Et "çà" aussi !!!!!

Images 12 1  Images 10 1 Images 11

Rien qu'en vous présentant ça au journal,on vous insulte !

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité.

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur (la pollution par exemple) ,
à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts
(la chasse au CO2 des voitures alors que chaque jour des centrales au charbon s'ouvrent en Chine par exemple ....)
Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise,
ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action,et sans action, pas de révolution!…

10/ Connaître les individus mieux qu’ eux-mêmes

Les connaissances en psychologie individuelle ou de masse accumulées en 50 ans ,
tant par le biais de la recherche fondamentale que de la pub ,que de la machine électorale,
font qu'il est possible de "téléguider" dans une très large mesure l'opinion publique 
quel que soit le sujet considéré !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/01/2016