Démagogie Sectaire.

 


Pourquoi rentre-t-on dans une secte ?

Dans notre monde, on ne fait rien pour rien,
Et les conneries elles même répondent à cette loi ….

On rentre dans une secte pour y trouver quelque chose qu’on a pas .
Ca c’est le premier point .
Indiscutable …

Toute la question est de savoir ce qu’on va y trouver ….
Et ça c’est beaucoup plus discutable ….

On peut regrouper les « choses » en 3 groupes :

  • Les choses matérielles.
  • Les choses immatérielles.
  • Les choses inexistantes, impossibles, chimériques.
     

Les choses matérielles :

  • De l’argent.
  • Du sexe.

 

Les choses immatérielles

  • La gloire immédiate (un titre sectaire ronflant …).
  • La gloire « posthume » : laisser une trace dans « l’Histoire » ….
  • La connaissance (pour briller ou pour gagner de l’argent « ensuite ») .
  • La satisfaction d’avoir été utile à quelque chose  .
  • Le contact avec d’autres gens qui partagent les mêmes idées
    (ou même tt simplement « d’autres gens »)…
  • besoin de comprendre les expériences que le « postulant » vit .
  • redonner un sens au quotidien, à la vie à la société .
  • vouloir vivre une « aventure » (ils vont pas être déçus ….).
  • vouloir réformer la société
  • vouloir faire chic
  • vouloir faire comme un autre
  • vouloir  vivre ds une société soumise à d’autres lois p.ex une société qui admet la pédophilie .
  • vouloir appartenir à une « élite »…
  • etc …

 

Les choses inexistantes, impossibles, chimériques

  • La « guérison » .
  • La vie éternelle.
  • Le contact avec des extraterrestres, ou des morts.
  • Le contact avec Dieu .

La personne qui veut entrer dans une secte veut « ardemment » ce qu’elle désire.
Elle y a déjà dépensé beaucoup de temps , d’énergie et donc d’argent .

Le motif premier n’est donc jamais de gagner de l’argent, mais ça peut devenir un objectif secondaire.
On peut très bien passer de "victime" à "complice" …


 La vitrine.

Les sectes ont parfaitement étudié le marché des gogos et ont une réponse pour tous ….

  • Promesses de guérison,
  • Promesses d’une vie meilleure « ici bas » ou « au-delà » .

Mais en plus elles ont des « attrape couillons" :

  • Il y a le dingue qu’on a embarqué ,mais il y a aussi tt sa famille proche qui ne veut pas le lâcher et le suit pour essayer de le tenir à l’œil .
  • Il y a les gosses qui d’emblée sont obligés de suivre leurs parents
  • Il y a enfin des « attirants spécialisés » qui sont  ….
    •        Soit des démagos « de première »
    •        Soit de superbes créatures qui vous feront sous entendre le sexe libre dans la secte .

 

Les séances gratuites .

Les séances gratuites sont au départ gratuites …
Il y en a de tout type et pour tout le monde : pour guérir ou pour aller mieux
(c’est logique, tout le monde n’est pas malade….) .

La technique de l’harassement

Technique classique ; ,une fois que vous avez mordu une fois dans un petit bout du gâteau, on ne vous lâche plus : des gens sonnent à votre porte, des lettres arrivent ,des mails, des coups de fils…pendant des mois si pas des années….
 


Les Conséquences :

Affaiblissement :

Les séances d’affaiblissement sont indispensables ; des gens épuisés ne savent pas se révolter ni même réfléchir de façons cohérentes .
Le jeu se passe de deux façons :
       D’une part affaiblissement par manque d’intrants : jeune…
       D’autre part affaiblissement par excès de demande : veille, travail, etc …

La mort :

Les pratiques des sectes peuvent mener à la mort de leurs adeptes par le refus de traitements pour des maladies comme le cancer ou le sida ;la secte leur propose des traitements alternatifs qui leurs permettront de ne pas quitter la secte ,avec comme traitement un jus de fruit quelconque avec une huile parfumée ou autre fadaise .
Il y a la connerie d'une part,l'image de toute puissance du maître de la secte,il y a les sous ... et parfois un moyen subtil pour se débarrasser d'un gêneur ...,

Abus sexuel :

L’abus sexuel non seulement est très fréquent, mais parfois même il est présenté comme une condition ou une opportunité lors de l’entrée dans la secte.
Il peut aussi servir de vengence sur les "otages" cad les membres de sa famille que le membre a laissé dans la secte en s'enfuyant ...

Prise  d’otages :

Les enfants et les conjoints sont souvent pris comme « otages » par la secte : si on se rebelle,
c’est eux qui seront victime des traitements « strong » ou des viols …


 

La secte fait son beurre.

  • Les cotisations pour rentrer dans la secte.
  • Le payement des « cours » .
  • Les « dons » pour être hébergés, ou pour « monter en grade ».
  • Le matériel nécessaire…
  • Le travail « utile » que l’on fait mais pour des tiers et « non payés » par exemple remettre en état tout un village abandonné et acheté à un prix dérisoire pour ensuite le revendre comme village de vacances …
  • Et parfois il y a une « prime de départ » à verser si vous voulez qu’on vous oublie …


    L’inculcation des données de base .



C’est toujours la même chose :

  1. Les paroles du gourou sont la parole divine.
  2. Le Gourou sait tout, le postulant rien du tout.
  3. L’apprentissage prend du temps .
  4. Il ne faut pas essayer de brûler les étapes .
  1. La secte, c’est « bien » dehors c’est « mal » et « dangereux » .
  2. Les membres de la secte sont des élus, et ils sont purs tandis que le monde extérieur est noir, souillé par le pêché et le crime et ses habitants sont les impurs.
  1. Le Gourou sait tout, et il a une réponse à tout .
  2. Comme il a une réponse à tout, il a une solution à tout.
  3. Comme il est bon, il va la donner à tous les membres de la secte « le moment venu » …

Toute pensée contraire aux traditions sectaires est bannie, des confessions en publiques peuvent être faites dans le but d'évacuer toutes réflexions négatives.


Devenir membre par les frustrations d’ « avoir » :

Plus la société se développe, plus les gens sont, et seront « frustrés » .

La frustration ,c’est ne pas avoir ce qu’on voudrait et qui existe réellement .
La frustration d’ « avoir »  augmente donc à mesure que les biens « accessibles » augmentent .
La publicité est là pour augmenter le nombre de biens qui vous sont "accessibles" à votre conscience ....


Il faut donc s’attendre à ce que les risques de frustrations augmentent avec le temps et avec le tapage de la pub pour rendre un produit au départ sans grand intérêt (le GPS auto par exemple, jugé  « indispensable », alors même que l’on ne sort jamais de son quartier …
 

Plus l’ascenseur social est en panne et plus les frustrations vont augmenter parce que l’espoir de gagner « plus » pour savoir satisfaire ses envies s’effondre.

La conclusion s’impose d’elle-même :

si on reste dans la société « normale »,il n’y a aucun moyen de s’en sortir …
si on veut s'en sortir la secte semble l'issue toute trouvée .


Devenir membre par les frustrations «d’ être ».

Dans nos société de consommation, on « est » si et seulement si on « a » .
Si on a « rien », on est « rien » .
On a donc doublement perdu ; on est rien et on a rien .


Fort heureusement la secte peut arranger ( ?) une partie du problème : vous pouvez avoir un titre ronflant …
qui a défaut de vous distinguer parmi les ignares de votre quartier,va vous distinguer parmi les gogos de la secte.
Par ailleurs, c’est une nouvelle raison de perdre vos contacts sociaux précédents, puisque « avec eux »,vous n’étiez « rien » ,
et qu’ici, dans la secte, vous êtes « tout » …en tous les cas plus que moins que rien ….


 


Comment se fait l’endoctrinement ?

L’endoctrinement se fait par étapes .

A chaque « étape » il y a ses « révélations » (en aucun cas on ne révèle « tout » d’un coup ….).

Le candidat passe d’un niveau à un autre uniquement quand le Gourou aura estimé que le candidat a bien intégralement assimilé son niveau, et surtout que le candidat adhère en totalité au contenu de ce niveau .

Ce n’est qu’ensuite qu’il passera au niveau supérieur ,où on lui apprendra d’autres choses ,et ainsi de suite .

Si le Gourou a le moindre doute sur le fait que le candidat a effectivement admis sans restriction aucune tout ce qu’on lui a enseigné dans ce niveau, c’est l’arrêt net de son cursus .

Le fait de passer d’un niveau à un autre est « valorisant » pour le candidat et dans certains cas lui procure même des avantages matériels directs ou indirects (sortir, sexe, mieux manger …).

Le fait d’être exclus du cursus au contraire est très dévalorisant, voire angoissant : le candidat est « éjecté » , or il a au préalable été « isolé » donc il est « dehors » et « tout seul » …et en prime il n’a plus droit à rien du tout (travail, chômage, maladie…puisqu’il n’a plus cotisé ….).

 

Hameçonnage.
 

Le recruteur va procéder comme le pêcheur ; il est possible de pêcher « partout »,
mais il y a des endroits et des périodes  où « ça mord » plus ou plus facilement …

 

Les endroits ou moments où les candidats potentiels sont « déboussolés » .

Bien souvent ces endroits sont « dans le journal »,ou aux valves des entreprises ou universités :

  • Les faits divers tragiques.
  • La rubrique nécrologique.
  • La liste des refusés aux examens.
  • La liste des licenciés d’une entreprise .

Suites directes après « hameçonnage » …étape capitale !!!

 

L’isolement .

C’est la base de l’endoctrinement ; pendant cette phase cruciale, le candidat ne doit entendre qu’un seul son de cloche ,
et donc on doit réduire au maximum si pas carrément supprimer tout contact direct ou indirect ( téléphone, tv, internet…) avec l’extérieur .

L’isolement doit être totalement « dissimulé » ; dans les faits le candidat n’est en rien « isolé » ;
bien au contraire ,il est fort entouré même …mais uniquement par la secte ….

 

L’affaiblissement :

Dans la quasi-totalité des sectes ,il y a la phase « affaiblissement » ;généralement il s’agit d’un
« jeune »,ou d’un régime absurde et sensiblement insuffisant ,le tout couplé à des séances de méditations qui réduisent d’autant la durée de sommeil .

 

La fausse stimulation :

Des aliments hyper sucrés, vont vous donner une illusion de prise de force ,surtout après un jeune prolongé .

Un exercice physique intense va vous épuiser, mais aussi vous donner l’illusion d’avoir repris de la force physique, en tous les cas un « contact avec la nature »,tout en vous empêchant de penser .

Des chants permanents vont vous donner une fausse idée de « fraternité » et d’appartenance au « groupe »
 


 

Le gourou  sait « tout » .


Non, le gourou ne sait pas « tout »,
par contre, il sait tout sur vous …
Évidement…. puisque vous le lui avez dit soit lors d’entretien privé soit lors de « confessions privées ou collectives …

Ca va vous coûter cher tout ça si vous penser « sortir » ….


La porte de sortie .

La porte de sortie …. Est difficilement accessible….

 

Physiquement :On peut très bien vous enfermer dans une prison de la secte ….

 

Psychologiquement : On a créé le vide autour de vous dans votre vie antérieure .

 

Matériellement : On a pompé tout votre fric, vous n’avez plus de travail, vous n’êtes plus en ordre
                               de mutuelle et de chômage

 

Légalement : Vous n’avez pas oublié tout ce que vous avez dit et que vous n’auriez pas du dire
                               au Gourou ?
                               Parce qu’il y a des choses qui pourraient intéresser les flics,ou les impôts …

 

Vous êtes bien sûr que vous aussi n’avez pas participé aux activités répréhensibles de la secte …
même un petit peu … même en cherchant bien ?....

 


Comment « déconstruire » la croyance? .
 
Sssssssssssssssssssss

« Déconstruire »,c’est enlever la croyance et tout ce qui va « avec » .
Mais comment la « déconstruire » ?

Bonne question …

Il y a 2 façons :
 

Soit vous amenez 1 argument en béton armé à la fois,

On va vous répondre que un argument dans tout un ensemble, n’a strictement aucune signification quant au bien fondé de l’ensemble .
 

Soit vous amenez d’un seul coup tous vos arguments en béton armés,

On  va refuser de discuter avec vous parce que vous seriez non pas un interlocuteur, mais un agent ennemi chargé de les déstabiliser .

 

Dans les deux cas… Ca marche pas ….

On peut passer au stade « 2 » : non plus « détruire » la croyance, mais au moins la fragiliser .


 

Comment « fragiliser » la croyance ?

« Fragiliser » la croyance, c’est garder la croyance, mais lui inoculer un mal a effet lointain...

C’est déjà plus « accessible » .
C’est pas du « gagné d’avance » non plus …

 

Il faut avant tout « garder le contact » cad faire en sorte qu’il reste en contact avec des gens autres que ceux de son seul groupe  .

Ce n’est pas pour rien que la secte fait tout pour l’isoler….

Donc faire en sorte qu’il ne soit pas isolé est déjà une première victoire .
 

Il faut ensuite se servir de cette première brèche pour l’exploiter mieux encore en lui faisant rencontrer de plus en plus de gens » hors de son cercle fermé . ; des gens de tout horizons de telles façons qu’il puisse trouver des discussions intéressantes avec les uns ou les autres sans que pour autant les discussions soient toujours centrées sur sa conversion sectaire  .

Il prend en qq sorte « un bol d’air » en venant discuter avec l’un ou l’autre ,de tout et de n’importe quoi .


Il faut ensuite lui donner un sujet dans lequel il pourra s’investir corps et âme ,
lui permettre d’acquérir un « statut »,une image de marque :par exemple l’intéresser à une activité quelconque ,
 culturelle, artistique, etc …
n’importe quoi du moment que ça l’isole de son groupe sectaire  le plus longtemps possible,
et lui ouvre de toutes nouvelles possibilités …


 

Comment « exfiltrer » la victime ?


Cette question peut très bien être centrale ou au contraire complémentaire .

« Exfiltrer » veut dire dans ce contexte :le sortir de là et ensuite  « assurer » une vie « possible » « en dehors » de son groupe sectaire
qui jusqu’ici a été son seul et unique groupe de référence et lien social .

Il est « vital » (dans tous les sens du mot) de garder un contact avec la victime sectaire, car c’est la seule porte de sortie pour lui .

Il est aussi vital de se renseigner sur son groupe et en particulier sur ce qu’on y fait .

Les informations qu’on en retire ne doivent pas être utilisées « tout de suite »,mais au contraire « le moment venu » et sous forme de questions, et non d’affirmation .

Exemples : Tiens,c’est curieux ça que vous n’ayez plus assez d’argent pour payer l’avocat … Vous avez reçu une grosse somme là … Qu’est ce que vous en avez fait (demande plus « honorable » que qu’est ce qu’elle est devenue ?... qui laisse le sous entendu qu’elle aurait bien pu disparaitre …).

Plus  « vicieux » encore …si t’allais demander si c’est vrai qu’il reste plus d’argent pour aider les  copains qui sont enfermés  ?

La réponse va être qu’on va l’engueuler .

La réponse à la réponse va être qu’il va commencer à se détacher du groupe …


 

Comment « prévenir » ces dérives ?

 

Serait-ce un vœux pieu de donner aux gosses des cours sur :

• la manipulation mentale dans les sectes ?

• la manipulation de l’opinion publique dans les médias ?

• les prérequis élémentaires de l’analyse objective et logique ?

 

Couper l’herbe sous le pied des démagogues, ça c’est « la » solution .

C’est aussi le début des « problèmes » pour les politiciens qui eux aussi vivent de la démagogie.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/01/2016

×