Micro contre Demago .

Trop,c'est trop .
A un moment ,précoce ou tardif selon le caractère de chacun,on a envie de gueuler .

Dans plus de 99 % des cas,ça se traduit surtout par de la mauvaise humeur ....
Rare seront ceux qui partiront à l'assaut .

Ensuite,nous l'avons vu,il n'est pas toujours possible de partir à l'assaut .
De partir .... "oui"      De revenir .... c'est "plus problématique" ...

Images 17 2

Fort heureusement la question ne se pose pas toujours dans de pareils termes ...
Quels sont alors les "trucs et astuces" des uns et des autres ?

Les gens sur scène :

La plupart du temps la situation est la suivante,mais en réalité toutes les variantes sont possibles.
Il y a des speécialistes de la questions,et des démagos qui eux sont par définition spécialistes de tout .
Un point les unis (même si ils se détestent) ils ont une crédibilité commune .
Si ils ne se serrent pas les coudes ,ça risque de tourner mal .
Donc vous pourrez très bien avoir une assiociation momentanée de l'eau et du feu .Pensez-y !

Le micro .

La plupart du temps,sauf si vous êtes dans une salle minuscule,le micro est la seule façon de parler .
Sans micro personne ne vous entendra .
Le type dans la salle,il a son micro à lui .
Vous dans la salle,vous avez le micro si la madame vous l'apporte .
Et on vous le retirera dès que de la scène on le dira à la amdame .

1° chose à faire: ne jamais remettre le micro avant la fin de la réponse .
La "réponse" peut très bien se transformer subitement en matraquage contre vous .
Méfiez-vous; même si vous parlez à l'interlocuteur "A",
à tout moment l'interlocuteur "B" peut prendre la parole et vous anéantir alors que vous êtes sans micro pour répondre !

Votre espace de temps .

Vous venez de voir que le micro ... vous l'aurez pas "longtemps" .
Il y a un autre espace temps a bien avoir en tête : "le buffet" ...
On y pense jamais ....
"Vous" n'y pensez jamais,mais dans la salle la majorité des gens ne pense qu'au buffet .
Si le Démago est en difficulté,il y a un truc "très facile" pour se sortir d'un mauvais pas :
déclarer que la question est effectivement très intéressante mais très complexe et que par ailleurs le buffet vient de s'ouvrir ...
La salle va se vider,l'ambiance sera différente,il aura gagné du temps pour trouver une échapatoire,
ceux qui restent dans la salle sont des forcenés qui ont eux aussi leur question à poser . 
Votre question aussi pertinente qu'elle soit va se diluer . Vous avez perdu .

Le jeu de scène "1".

Dans un Congrès il y a plusieurs intervenants .
Chacun a sa vision des choses .
Comme les congressistes généralement se connaissent et sont copains comme cochons,
généralement leurs idées sont exactement les mêmes .
Mais "çà" évidement ,ça ne passe pas ; on va leur reprocher qu'ils n'ont pas fait le "tour de la question" .
Il y a un truc très facile pour éviter ce piège :
chacun donne son idée,toujours dans la même direction,MAISenvisage un petit "extérieur" de quelques degrés de variance ,
ce qui fait que quand ils auront tous parlés,accessoirement ils auront aussi fait le tour de la question ,en tous les cas d'un point de vue "formel" ... 

Le jeu de scène "2"

Comme nous venons de le voir,la plupart du temps les gens sur scènes sont copains comme cochons.
Et que fait un "copain" quand il voit son "copain" mal en point ?
Il vient l'aider ...
Soit il répond à sa place,soit il vous rentre dedans ....

Les conclusions du Congrès .

Rien n'oblige à faire et encore moins à publier les conclusions d'un Congrès .
Si il y en a,elles seront faites par les orateurs eux même la plupart du temps .
Et ces conclusions,si il y en a seront publiées des semaines plus tard ...
Il ne faut pas nécéssairement "mentir",il suffit de trouver les termes adéquats : 
si la conférence a fini en émeute (rarissime...) ,le rapport peut très bien dire 
que la séance c'est terminée dans un climat "lourd" où toutes les opinions ont pu s'exprimer ...

Conseils généraux "1" sur la formulation de la question :

Après une bonne dose de démagogie,la moitié si pas les trois quart de la salle ne pensent plus "à rien" .
Ils sont "sonnés" ,ils somnolent ou attendent l'ouverture du buffet  .
La formulation convenable de la question est capitale; il faut accaparer l'intérêt du public sur la question 
(pas nécéssairement sur la question en elle même,mais ssur la réponse qui va lui être donnée )...

C'est tout un art... Il faut :

  • définir clairement la question.
  • apporter des arguments à cette question (si possible même les arguments formulés par le démago) .
  • donner une limite à la réponse demandée de telles façons que la réponse ne puisse filer vers d'autres cieux ...
  • exprimer clairement le tout ,de façon simple et concise ...

 Conseils généraux "2" sur le moment de poser la question .

Vous avez tout intérêt à poser votre question le premier ou dans les premiers en tous les cas .
Non seulement si vous la posez "dans les premiers",le public sera attentif ,mais en plus cette question donnera le ton pour les suivantes .... 

Commentaires (1)

GIBET
Un blog d'un très grand intérêt parce qu'il ne touche pas à la seule culture intellectuelle, mais à l'art du vivre ensemble. La démagogie n'est pas un art de l'esquive...c'est une paresse de l'intelligence. Nos aïeux qui n'avaient pu aller à l'école mettaient un point d'honneur à réfléchir et à donner des réponses collectives en utilisant leur bon sens. Aujourd'hui on attend des réponses de ce qu'on lit ou voit dans les médias. La lecture est devenu un obstacle à la capacité de réfléchir, quand on se limite a faire son opinion dans une une lecture. Nos aïeux auraient honte de leur descendance passée à l'école pour laquelle ils se sont battus au nom de l'égalité, de la citoyenneté. C'est à l'ère de la diplômite qu'est née la démagogie populiste ...et bientôt elle alimentera les bancs de l'Assemblée Nationale. C'est un vrai paradoxe qui démontre que l'on a fait passer la paresse de l'action...au niveau de la paresse de la réflexion!! Quelle évolution cher Darwin !!!!!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/12/2015

×